Biogents – Science for Your Protection –

Aedes aegypti, moustique vecteur de la fièvre jaune

Stegomyia aegypti, syn. Aedes aegypti, moustique vecteur de la fièvre jaune, de la dengue, la fièvre jaune, le chikungunya et la zika est également présent dans les régions tropicales et sub-tropicales. Il trouvait autrefois très souvent dans le sud de l’Europe d’où il disparut dans les années 50 du fait du dévelloppement des systèmes d’irrigations et donc de la diminution de gîtes potentiels mais aussi du fait de l’utilisation massive de DDT contre les moustiques vecteurs de paludisme. Aujourd’hui, Aedes aegypti n’est que très rarement obersé en Europe.

Distribution of Aedes aegypti, the yellow fever mosquito

Worldwide distribution of tiger and yellow fever mosquitoes Aedes albopictus, Aedes aegypti, and Aedes polynesiensis

ECDC: A detailed distribution of Aedes aegypti in Europe (as of October 2016)  is shown on the right side. The map shows the current known distribution of Aedes albopictus in Europe at ‘regional’ administrative level (NUTS3). The map is provided and was developed by ECDC/VBORNET (European Centre for Desease Prevention and Control), and is based only on confirmed data (published and unpublished) provided by experts from the respective countries as part of the VectorNet project.

The map shows the current known distribution of Aedes aegypti in Europe at ‘regional’ administrative level, as of January 2019. Since the previous version (June 2018), two new reports were submitted and processed.  Suggested citation: European Centre for Disease Prevention and Control and European Food Safety Authority. Mosquito maps [internet]. Stockholm: ECDC; 2019. Available from: https://ecdc.europa.eu/en/disease-vectors/surveillance-and-disease-data/mosquito-maps
Click on the image to enlarge

CDC: An estimated range of Aedes aegypti in the United States, 2016, is shown on the right, provided by the CDC (Centers of Disease Control and Prevention). Maps have been updated from a variety of sources. These maps represent CDC’s best estimate of the potential range of Aedes aegypti and Aedes albopictus in the United States. Maps are not meant to represent risk for spread of disease.
More information on the CDC webpage >

Source: CDC, click on the image to get a PDF from CDC

Caractéristoques morphologiques d’Aedes aegypti:

Ce moustique sombre mesurant environ 3-4 mm ressemble beaucoup au moustique tigre. On le reconnaît à ses lignes blanches sur la partie supérieure de l’abdomen. Ses pattes sont rayées noires et blanches.

The yellow fever mosquito Aedes aegypti, pictured by E.A. Goeldi (1905). The male, to the left, to the right, females.

Pour le différencier du moustique autochtone Culiseta annulata, vous noterez que ce dernier n’a pas de lignes blanches sur la partie supérieure de l’abdomen, qu’il est en général plus gros que Aedes aegypti, qu’il est moins foncé de celui-ci, plus beige et gris que noir et blanc et que ses ailes ont des veines très prononcées et 3 tâches chacunes.

Comportement

Aedes aegypti est, comme le moustique tigre, diurne et très agressif. La femelle pond ses œufs dans de petits réservoirs d’eau (ou juste au-dessus de la surface de l’eau). Tout reste d’eau dans des vases, seaux, réservoirs d’eau de pluie ou simple flaque d’eau peuvent servir de gîte de ponte. Les œufs  résistent très bien à la sécheresse. Aedes aegypti est donc également très bien adapté à un environnement urbain.

Cycle de reproduction

Les cycles de reproduction du moustique tigre et d’Aedes aegypti se ressemble fortement. Ils pondent leurs oeufs au bord d’une petite surface d’eau, ceux-ci résistent à la déssication. Dès que les oeufs se retrouvent immergés, les larves éclosent. Elles respirent à la surface de l’eau grâce à un syphon et se nourrissent d’organismes aquatiques microscopiques et autres particules flottantes. Après le 4ème stade larvaire, la larve se transforme en nymphe. Larves et nymphes sont capables de nager activement. La nymphe se métamorphose, il émerge un moustique adulte. Comme tous les moustiques, ils couvrent leurs besoins énergétiques grâce aux nectars des fleurs. Les femelles ont besoin d’un repas de sang pour la production des oeufs.

Les cycles de reproduction du moustique tigre

Aedes aegypti, vecteur de maladies

Aedes aegypti peut également transmettre des maladies comme par exemple la dengue, la fièvre jaune, le chikungunya, la zika et autres maladies virales.